5 jours à Singapour

Nous avons passé 5 jours à Singapour, capitale de l’archipel éponyme de 53 iles au sud de la péninsule malaise. Nous avons choisi Singapour comme première étape de notre tour du Monde pour nous habituer au climat et au décalage horaire avant de nous lancer à l’assaut du reste de l’Asie avec les enfants. Ces 5 jours à Singapour ont été très dépaysant et nous ont permis de découvrir une ville ultra moderne.

Le premier contact, à l’aéroport de Changi donne le tempo. Le terminal propose un Wifi gratuit dès la descente de l’avion, avant même toute formalité, ce qui nous a permis de contacter notre hôte par messagerie internet et de vous poster quelques nouvelles. Il suffit de donner son numéro de passeport à une hôtesse ou de le scanner sur une borne en libre-service. Suivent les escalators et les travellators, partout ! Inutiles souvent après de nombreuses heures d’avion et avant d’avoir récupérés les bagages, mais c’est la norme dans le pays. N’oublions pas que c’est un gros aéroport, ce qui est synonyme de billets d’avion à prix raisonnables et que nous l’avions aussi choisi pour ça.

Tony, notre hôte survolté

Petit temple chez notre hote singapourien - RacontelemondeNotre hôte se nomme Tony Keng Hong Tan et il est singapourien depuis plus de trois générations, ce qui est assez rare. Il se décrit lui-même comme appartenant à la « race chinoise », nous aurions dit d’origine chinoise, mais la notion de race est toujours en vigueur à Singapour. Il parle vite, très vite, dans un singlish parfois difficilement compréhensible. Chef d’entreprise et débrouillard, il cumule les activités de chauffeur de minibus à la demande (VTC), un salon de coiffure, une école de coiffure et une entreprise de service à la personne et d’aide à la maison. Bref un touche-à-tout qui vit à 100 à l’heure, comme quand il parle. Il nous emmène chez lui aussi rapidement que le permettent la circulation, deux erreurs d’itinéraire pour parler avec moi et un détour pour refaire le plein et économiser quelques centimes. Nous accrochons immédiatement avec le personnage, très gentil, venu nous chercher en tongs mais avec un portable dernier cri sur lequel il consulte (en conduisant) plusieurs messageries instantanées, réseaux sociaux et surveille ces enfants par webcam interposée !

Hougang, notre quartier

Après nous avoir montré en chemin avec la même fierté, le front de mer (pas terrible de ce côté), l’immeuble de sa maman, l’arrêt de bus (pratique pour nous) et le magasin Ikéa (je n’ai toujours pas compris pourquoi 🙂 , nous arrivons à Hougang, notre quartier. Nous avons choisi de vivre volontairement avec une famille dans un quartier résidentiel, pour ces 5 jours à Singapour et nous ne le regretterons pas. A peine excentré, il faut compter 10 minutes de bus et 15 minutes de métro pour rejoindre les premiers sites touristiques, Hougang est un quartier résidentiel comme Singapour en compte beaucoup. Construit autour de la station de métro (Hougang central) d’où partent de nombreux bus, tous les immeubles de ressemblent et s’alignent le long de boulevards et d’avenues qui s’appellent tous du même nom que le quartier ! Ainsi, nous logerons 5 jours à Singapour au 950 de l’avenue Hougang 9, pas très loin de l’intersection avec l’avenue Hougang 4 ! Attention de ne pas confondre avec le boulevard Hougang 9, situé beaucoup plus loin !

 

Une fois le plan de quartier étudié, on se rend compte que tous ces nouveaux quartiers ont été pensés pratiques, rectilignes et modernes. Chaque habitant réside à moins de 100 mètres d’un arrêt de bus qui l’amènera au métro. Un parking, des terrains de sport gratuits et accessibles, des « cantines communautaires »  et des commerces sont présents dans chaque bloc. Des crèches, accessibles dès 3 mois sans condition ni liste d’attente, et des écoles maternelles à faible effectif, où on apprend déjà à lire et à écrire, si, si ! Esthétiquement discutable, ce quartier est une réussite architecturale d’urbanisme moderne. Il y a des plans inclinés partout pour les personnes à mobilités réduites, des pistes cyclables et incontournables à Singapour, des passages pour piétons qu’il convient de respecter !

 

Dès le premier soir, nous apprécierons les petites boutiques ouvertes jusqu’à 23h pour acheter le petit déjeuner du lendemain et nous avons découvert par hasard notre « cantine » : une quarantaine de mini stands de restauration variés, autour de tables et de chaises communes et situés au rez-de-chaussée d’un immeuble à deux blocs du notre. Nous ne passons pas inaperçus puisque durant ces 5 jours à Singapour, je n’ai croisé qu’un seul autre européen dans tout le quartier. Nous ne sommes pas dans une zone touristique, c’est clair, mais nous sommes très bien accueillis et Sophy s’est fait deux copines dès le premier soir dans le stand des boissons en cherchant du café frappé, tout en mimant le geste du shaker avec les mains!

Chinatown et Liitle India : deux quartiers incontournables

Radicalement différents des quartiers d’habitation modernes, mais encore très authentiques, les deux quartiers historiques de Singapour sont à visiter. Chinatown grouille d’une intense agitation, surtout autour du grand marché et des très nombreux restaurants. Vous y trouverez tout et surtout n’importe quoi à acheter à des prix renversants, même pour Singapour. Nous avons adoré y déjeuner, à deux reprises et acheter des glaces aux parfums asiatiques (patate douce et thé vert), absolument délicieuse, dans la boutique qui fait l’angle avec Mosquee Street, à deux pas du métro. Attention de veiller à vous écarter de l’artère principale au momment de manger, ce sera moins cher et bien meilleur!

Little India est l’un des plus vieux quartier de Singapour, il s’étend sur trois ou quatre rues extrêmement colorées  et vous projette immédiatement en Inde. Nous avons choisi de manger népalais, et nous ne le regrettons pas. C’était très fin et l’accueil excellent. Clairement nous avons adoré nous promener dans ce quartier et nous perdre dans les ruelles à la découverte de boutiques improbables.

Singapour la verte

Dans son développement effréné, Singapour n’a pas oublié de conserver des espaces naturels en plein centre-ville. Ainsi, de nombreux parcs permettent aux singapouriens et aux touristes de quitter quelques heures l’effervescence de la ville pour se promener dans la jungle avec singes et oiseaux garantis. A chaque coin de rue ou presque, un parc plus ou moins grand ; toujours impeccable avec souvent des aires de jeux pour les enfants. Comme on peut se l’imaginer, tout y est très propre et bien pensé, jusqu’aux fontaines  pour se désaltérer gratuitement à côté des ateliers des parcours de santé.

Même Sentosa, l’île des loisirs n’a pas été oubliée et deux magnifiques parcours de golf et une plage artificielle ont été construits. Singapour est mondialement connue pour son zoo (mais nous ne sommes pas adeptes) et le jardin national aux orchidées (mais nous ne sommes pas connaisseurs). Nous ne nous y sommes donc pas rendus. Nous leur avons préféré le non moins célèbre Gardens by the Bay et en particulier Supertree Grove dont Martin vous a parlé dans son article. Si vous êtes de passage à Singapour, même quelques heures, vous devez vous y rendre et en plus c’est gratuit 😉 .

 

Singapour la ville du futur

De ce jardin futuriste à la ville ultramoderne, il n’y a qu’un pas, ou plutôt une passerelle qui relie ce jardin à un centre commercial ultra moderne où toutes les grandes marques du monde y tiennent échoppe. L’influence du Moyen-Orient se fait sentir, poussant l’exubérance jusqu’à proposer  un tour en gondole au rez-de-chaussée du centre commercial : 200 mètres aller-retour, deux ponts et 25 $ singapouriens (17€). C’est aussi ça Singapour.

Nous nous sommes également égarés sur Orchard Road, les Champs Elysées de Singapour, à la recherche du magasin Jacadi. Nous avons fini par trouver le centre commercial uniquement dédié aux enfants pour y apprendre avec difficulté que le magasin que cherchait Sophy ne se trouvait plus ici. N’oublions pas également que Singapour est un des plus grands ports du monde et que le trafic maritime est omniprésent.

Que retenir de nos 5 jours à Singapour ?

Nous retiendrons surtout, une ville agréable et des singapouriens aimables et accueillants, un réseau de transport en commun dense et très simple à utiliser où le prix dépend du trajet effectué sur une carte prépayée rechargeable. Des quartiers touristiques incontournables et pittoresques que nos lectures préalables nous avaient dépeints, les odeurs en moins : Chinatown et Little India sont incontournables. Nous avons même eu la chance d’assister à une cérémonie dans un temple Hindou. Nous n’avons rien compris, mais l’intensité de la scène et la ferveur des fidèles nous ont transportées en Inde.

Pour les enfants, et ceux qui les accompagnent aussi J, prévoyez un passage à Sentosa, l’île des loisirs, pourquoi pas à l’Universal Studio, mais en semaine puisqu’il parait que le week-end c’est infernal. Il y a aussi deux parcs aquatiques sur cette ile, et ne craignez rien, vous n’aurez pas froid, quelle que soit la saison !

Nous aurions pu rester beaucoup plus que 5 jours à Singapour sans nous ennuyer tant les activités proposées dans ce petit archipel sont nombreuses et variées. Toutefois, sans courir, nous avons fait ce que nous voulions et nous sommes même payés le luxe d’aller deux fois à Sentosa (pour les enfants) et deux fois à Chinatown (pour les glaces à la patate douce et au thé vert).

Un grand merci à Tony et à Terry Tan, son fils, pour leur aide et les conseils qu’ils nous ont gentiment offerts.

Le calme du métro, les centaines de passagers, le nez collé devant l’écran de leur smartphone taille XXL et son organisation calme et efficace même aux heures de pointes resteront dans nos mémoires. La modernité, les escalators par centaines, l’alignement des quartiers d’habitation mais aussi les quartiers pittoresques de cette ville hyper connectée nous manquent déjà un peu, mais le voyage continue.

Racontelemonde dans les jardins près de la baie - Gardens by the bay

 

5 Replies to “5 jours à Singapour”

  1. GinetteGinette

    Une doc tellement fournie qu’elle donnerait envie d’aller voir de plus près…
    Bon choix pour cette première étape d’introduction à l’Asie.
    Merci de nous faire partager vos découvertes.

    Répondre
  2. Bénédicte GIROLET

    Merci beaucoup pour ce récit précis et détaillé.
    Ça donnerait presque envie d’y aller .
    Bonne continuation !

    Répondre
    • FranckFranck Auteur de l'article

      Tu peux toujours nous rejoindre sur d’autres pays comme le Laos, le Japon ou le Canada…
      Bises

      Répondre
  3. Martin

    Très beau récit franck. Attends peut-être avant d’attaquer ta reconversion, tu as peut être des talents de narrateur qui vont se révéler et à la sortie tu pourras écrire un livre
    Merci de nous faire découvrir de beaux pays et paysages à des milliers de kilomètres
    Fred

    Répondre
    • FranckFranck Auteur de l'article

      Merci, je vais effectivement prendre le temps nécessaire pour envisager ma reconversion 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *