Mon organisation durant notre tour du Monde

Cela fait maintenant un peu plus de 4 mois que nous sommes sur la route. Au début de notre périple il nous a fallu trouver nos marques et le rôle de chacun. Qui fait quoi, où, comment… Apprendre à nous connaître, à vivre ensemble H24 à connaître les habitudes des uns et des autres. Bref, à vivre ensemble notre tour du Monde.

Nous avons une première expérience de road trip, 24 jours sur les routes scandinaves durant l’été 2016, mais le quotidien s’est réinstallé et les enfants ont grandi. En France nous ne faisions que nous croiser la semaine, les enfants à l’école, et nous au travail. Nous ne nous voyons réellement que le soir et le dimanche. Alors se retrouver tous ensemble, tout le temps, il a fallut apprendre et vivre ensemble pendant 7 mois.

Franck et moi essayons le plus souvent de trouver du temps pour nous 2 pour parler des choses d’adultes, sinon nous passerions notre temps à parler de Dragon Ball ou de Minecraft. Si vous ne connaissez ni l’un ni l’autre, c’est que vous n’avez pas d’enfants ou peut être des filles ? Bref, ça va bien 5 mn 🙂 Ne serait-ce que pour aller acheter de quoi manger, le fait d’être que nous 2, de temps à autre, est important pour nous.

Moi dans ma tête d’Occidentale qui n’y avait pas trop réfléchi, je pensais que ailleurs les gens possédaient dans leur logement une salle de bain, des toilettes, des chambres… toutes les commodités et que le confort que l’on connaît. Eh oui avant nous n’avions voyagé qu’en Europe. Il m’était donc difficile de penser qu’ailleurs c’était différent. Nous avons toujours été bien logés, mais avec des niveaux de confort différents.

Effectivement en Asie, ils ont les mêmes commodités mais pas placées au même endroit par exemple à Singapour, au Cambodge et au Laos. Dans la salle de bain vous avez la douche à l’italienne mais sans la porte du coup l’eau coule partout vers les toilettes et le lavabo ce qui veut dire que vous avez toujours les pieds mouillés lorsque vous allez dans la salle de bain donc pensez bien à enlever vos chaussettes 😉 Au début c’est déroutant mais après on s’habitue.

Je me souviens d’une Guest Housse à Champasak, face au Mékong, dans le sud du Laos. Déjà, la devanture n’était pas tres attrayante, chambre petite, salle de bain minuscule avec une pression d’eau quasi inexistante et la climatisation jouant du tambour toute la nuit. Cerise sur le gâteau, que vois-je sur le lit, des taches sombres par ci par là. En m’approchant, je comprends que que ce sont des crottes de lézard, et en levant la tête, j’en compte six au plafond. J’enlève vite les déjections du lit avant que les enfants ne les voient. Heureusement c’est compact et je fais signe à Franck de vite mettre la moustiquaire pour eviter de recevoir les crottes pendant notre sommeil. Pendant ces 2 jours, j’ai passé chaque minutes disponibles à balayer et à nettoyer.

Mon rôle est toujours de montrer le coté positif pour mes enfants sinon ils ne seront pas bien. Nous essayons le plus possible de ne pas montrer nos doutes ou nos angoisses car ils captent tout ce que nous disons et ce sont vraiment des éponges.

Notre organisation au début c’était un peu freestyle, j’avais l’impression d’être dépassée. Moi qui aime l’ordre et chaque objet à son emplacement c’était très dur. Donc à chaque changement d’endroit ou d’hôtel, j’étais hyper stressée. Je ne savais pas comment aider Franck pour le soulager de toutes ces taches. Et au fil du voyage j’ai réussi à organiser mon voyage. Franck me laisse toujours préparer les sacs la veille de nos transferts, car il sait que ça me rassure et il n’a pas tort. Car lui pourrait le faire le jour même du départ moi pas encore.

Lorsque que nous arrivons à une auberge de jeunesse ou une Guest housse Chacun s’occupe des bagages et prend possession de la chambre, choisit son lit etc… Je m’occupe ensuite de brancher toutes les prises dont on a besoin (chargeur des téléphones principalement et prises pour les moustiques) et d’organiser notre petit chez nous pour que tout le monde se sente bien. Je prépare ensuite les affaires des enfants en mettant leur pyjamas sur leur lit, nécessaire de toilette, les brosses à dent et le dentifrice et tout ca dans un verre comme à la maison me dit Robin.

Une fois tout rangé, je mets les sacs à dos dans l’armoire, quand c’est possible et que nous restons quelques nuits, les vêtements pendus, les pochettes contenant les affaires d’école etc… C’est tous ensemble que nous allons découvrir les alentours et surtout faire quelques courses pour le petit déjeuner. Voir aussi ce que proposent les restaurants. ET à chaque changement de lieu c’est le même rituel.

Cela peut paraître un peu routinier mais j’ai ce besoin pour pouvoir avoir des points de repères. Mon rôle à moi c’est de faire de ces chambres un endroit cosy pour que ma famille se sente le mieux possible.

Depuis notre départ je ne compte plus les endroits ou nous avons dormis que ce soit hôtels, maisons, appartements, chambres d’hôte, auberge et j’en passe. A moi de rendre l’endroit le plus familial possible. A Myajima au Japon nous avons logé  dans un 8 m² et  c’était un peu plus compliqué de rendre les lieux accueillants.  Mais heureusement toutes nos activites se passaient a l’extérieur et la chambre possedait un wifi d’enfert. Parce que avec 2 enfants dans un 8 m² c’est compliqué, surtout quand il pleut.

Lorsque nous choisissons un hébergement notre premier choix c’est le prix en fonction de l’emplacement et ensuite les chambres si salle de bain privative ou commune. Et surtout des activités que peut proposer l’établissement comme un baby foot, une table de billard ou de ping-pong ou simplement une cour intérieure. Nos enfants sont peut-être adorables, mais ça reste des enfants et surtout des garcons avec beaucoup d’énergie.  L’endroit géographique est important aussi pour être près des moyens de transport ou des sites qui nous intéressent.

Et au fur et à mesure chacun a trouvé sa place. Franck s’occupe principalement de nous trouver les hébergements, avec mon aide bien sûr, les choses à faire ou à visiter et l’itinéraire pour  la suite de notre voyage. Et moi je m’occupe de l’intendance et je veille sur notre budget. Sans surprise, je m’occupe aussi de nos réseaux sociaux et de la communication avec nos proches. Et les enfants savent que pendant ces moments nous sommes pas très disponibles alors ils s’occupent tranquillement dans leur coin et jouent ensemble. Avec le temps j’arrive même à ne plus être trop stressée la veille du départ, juste un peu quoi 😉

 

 

 

6 Replies to “Mon organisation durant notre tour du Monde”

  1. Fred

    Continuez à nous faire partager vos expériences, C’est super sympa
    Bonne continuation, je suis étonné que franck ne gère pas le budget ?

    Répondre
  2. Vidal christine

    Génial ,ce récit ! Sophie ,une femme normale ,juste extraordinaire , j adore ! Merci pour cette expérience c est complètement rassurant
    Je vous embrasse

    Répondre
  3. Marie-Françoise

    Je suis très heureuse de lire ton article, Sophy. L’épouse, la maman, la maîtresse de maison : tout cela loin de chez soi, ce n’est pas évident. Ils n’ont pas l’air malheureux tes hommes… Cela doit aller pour eux. Mais j’admire tout ce que vous arrivez à faire. C’est fabuleux.
    Les douches en pays asiatique ? J’ai compris en Malaisie !!! Il faut prévoir les chaussures à la sortie et de pouvoir atteindre les vêtements sans être obligée de se remouiller. Et les lézards qui habitent les plafonds ? Oui, on a connu aussi. Cela vaut mieux que les araignées !!! Je vous embrasse et vous suis en pensée.

    Répondre
  4. GinetteGinette

    Toute une organisation ce tour du monde ! Et chacun son rôle ! Je vois que tu assumes le tien avec sérieux, régularité, responsabilité, et, j’en suis sûre, avec le sourire, comme toujours ! J’apprécie tout particulièrement ta gestion de la communication ! Merci Sophy

    Répondre
  5. Alisa

    Bonjour, J’avoue que votre technique est intéressante
    ! Ce qui m’inquiète un peu ce que je ne sais pas
    si cette technique valait le coup sur notre
    région.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *