Mutianyu – Notre pique-nique sur la Grande Muraille

Initialement, nous avions prévu de faire une randonnée d’une journée sur la Muraille et de dormir sur place au moins une nuit, mais les contraintes d’obtention du visa mongol et la fatigue nous ont fait réviser nos plans. Plusieurs sites ont été rénovés à proximité de Pékin, et c’est vraiment à la dernière minute que nous entendons parler du site de Mutianyu, découvert un peu par hasard par nos amis niçois, alors qu’ils pensaient se rendre à Jinshanling. Plus proche et moins fréquenté que certains autres sites comme Jinshanling ou Badaling, je vous raconte notre pique-nique sur la Grande Muraille, à l’ombre de la tour de garde n°18 du secteur de Mutianyu.

En ajoutant tous les différents tronçons, construits depuis plus de 2500 ans pour les plus anciens, le dernier relevé officiel comptabilise plus de 21 000 km de murailles, fossés ou bâtiments militaires. En fait, il y a probablement entre 6 000 et 8 000 km de murs, ce qui est déjà considérable. Originellement construite pour se protéger des invasions mongoles, la Grande Muraille était un incontournable de notre périple chinois. Nous n’avons pas été déçus. Contrairement au mythe, cet édifice ne se voit pas depuis la lune, mais il est sans conteste le plus long construit par des hommes.

L’appellation Muraille de Chine est purement française, les chinois l’appellent la Longue Muraille ou plus simplement la Muraille ; les anglo-saxons : « the Great Wall », nous nous contenterons de la nommer la Grande Muraille. Le site de Mutianyu est situé à environ 70 km au Nord-Est du centre de Pékin. Construite principalement en granit, cette section de sept à huit mètres de haut est particulièrement bien conservée. Le site est connu pour « la passe de Mutianyu » qui, par la disposition astucieuse de trois tours de garde permettait de laisser passer des marchandises sans compromettre la sécurité.

Mutianyu est bien sûr accessible en achetant une place dans un « tour » pour touristes, en bus avec un guide et son drapeau. Vendus dans tout Pékin (gares, hôtels, aéroport…), ces journées coutent entre 360 et 480 CNY (48-64€) par personne, en fonction du site visité et du trajet que le bus emprunte (autoroute ou non) et comprennent généralement le repas de midi (30 minutes) boissons et tickets de téléphérique exclus.

Nous avons choisi de nous y rendre par nos propres moyens, en utilisant les transports en commun locaux et d’y pique-niquer sur place. Tout comme les tours, nous ferons l’aller-retour dans la journée, mais nous prendrons notre temps pour visiter et pour manger, sans passer obligatoirement par les magasins de souvenirs 😉

Le réveil sonne à 5:30. Ca pique une peu, même si les enfants sont très motivés. Préparation de la famille et petit déjeuner rapide. Nous choisissons de n’emporter que de l’eau (et quelques gâteaux), nous achèterons le pique-nique sur place. Départ de l’hôtel 6:45

Trouver le bus 916

Arrivée à la station de métro Dongzhimen (ligne 2 – loop line) à 7:20. Nous partons à la recherche du bus 916 au milieu d’une foule compacte. C’est finalement très simple: il suffit de suivre le fléchage « transfert bus hall » et le bus 916 part de la plateforme Nord. On laisse partir un premier bus pour trouver des places assises dans le suivant. Le chauffeur du bus ne parle pas anglais et ne veux pas attendre le préposé aux tickets. Comme je veux accéder au bus (et aux places assises), je bouche l’accès des autres passagers et convient, par gestes, d’un tarif à 10 CNY par siège (1,30€). Nous montons et nous asseyons pour plus d’une heure de bus (c’est le même tarif pour les passagers debout).

Départ du bus à 7:39 et apparition du préposé aux tickets qui nous propose immédiatement de descendre pour prendre un minibus direct pour la Muraille. Non, merci. Sur la grille tarifaire affichée derrière le siège du conducteur, nous nous rendons compte que nous aurions dû payer 12 CNY. Trop tard, nous sommes assis. Le préposé aux tickets revient à la charge, mais oui, nous sommes certains de vouloir rester dans le bus. Il utilise son application de traduction et nous demande si nous allons bien à Mutianyu pour voir la Grande Muraille. Oui. Alors il nous dira quand descendre. Ok

Après une dizaine d’arrêts dans Pékin, le bus prend rapidement l’autoroute pour 50 minutes environ. Entre les villes de Miaocheng et Yanqi, une fois sortis de l’autoroute, les arrêts reprennent et le balai des rabatteurs commence. Ils montent dans le bus pour proposer d’emmener les touristes à la Muraille. Non, merci.

Nous arrivons à l’arrêt Huairou Beida Street à 8:52, il nous faut descendre. Je l’avais repéré sur l’application de cartographie du téléphone, mais le jeune préposé aux tickets est venu nous dire de descendre, comme convenu. Sympa. Nous traversons la route accompagnés d’une nuée de chauffeurs de taxis et de minibus pour nous proposer leur service. Nous arrivons à peine à vérifier que nous sommes au bon endroit. Oui, c’est bien là.

Sous le regard amusé des autres passagers à l’arrêt de bus, un chauffeur de taxi devient mon meilleur ami pour 15 minutes et tente tout ce qu’il peut pour me dissuader de prendre le bus H24. C’est ensuite le tour d’une dame que je pensais être une passagère de me proposer de nous emmener plus vite. Les tarifs descendent assez vite. Au début a 60 CNY, ils tombent rapidement à 30 puis même à 20 CNY. Ils sont très insistant, c’est normal, c’est leur gagne-pain, mais non, nous irons en bus, merci.

La fréquence des bus H23 & H24 est faible. Il faut s’armer de patience. Nous laissons passer un H23, bondé. Nous lui préférons le H24 qui ne vient pas. Le bus H24 monte jusqu’au site alors que le H23 s’arrête au rond-point en bas du site et il faut ensuite prendre une navette payante pour accéder au site: 10 CNY pour monter, 15 CNY A/R

Attendre le H24

Finalement 40 minutes après notre arrivée nous prenons le second H23, fatigués d’être harcelés par les chauffeurs de minibus. Tarif 4CNY, mais je n’ai jamais pu atteindre la dame des tickets. Trop de monde. Ce sera donc gratuit pour la montée. Arrivés à destination, nous serons dépassés par un H24 qui monte jusqu’en haut et qui est quasiment vide. Renseignements pris, il n’y en a qu’un par heure. La patience est une vertu et l’impatience réjouit les chauffeurs de minibus…

La navette est très propre, climatisée et hyper rapide. Pas de regrets. Nous voilà sur le site (tout au moins en bas) il est 10h30. Nous achetons trois énormes sandwiches chez subway (45 CNY l’unité) et nous sommes parés pour assaillir la Muraille. Téléphérique 120 CNY par adulte moitié prix pour les enfants, sinon, c’est parti pour 500 mètres de dénivelé positif. Nous choisissons d’emprunter le téléphérique, mais il est possible de monter à pied pour les plus sportifs uniquement.

Le site de Mutianyu

Entrée sur le site 35 CNY par personne. Nous découvrons progressivement la muraille qui se détache sur les crêtes. Le temps est splendide et il n’y a vraiment presque personne, nous sommes en semaine. Le site est immense et l’instant magique. Cette partie de la Muraille a été construite au tout début du XVème siècle sous la dynastie Ming. Elle a donc plus de 600 ans. La partie restaurée est longue de plusieurs kilomètres, entre les tours de garde numérotées de 1 à 20. Le téléphérique permet d’accéder directement à la partie haute, vers la tour n°14. Nous commençons par redescendre un peu pour admirer la Muraille en contrebas et les édifices permettant de laisser passer les marchandises.

Nous attaquons ensuite la montée proprement dite. Nous marchons sur un sol pavé, large de 6 à 7 mètres pour les parties planes, un peu moins par endroit. Les rambardes en pierre sont toutes crénelées, ce qui permet à Martin et Robin de se prendre pour des archers, défendant la Chine d’une invasion barbare. Les parties planes suivent des parties en escalier en fonction du relief des crêtes. L’air est agréable, presque frais par endroit. La promenade est grandiose et l’entraînement sur les pentes des volcans auvergnats porte ses fruits.

Le pique-nique sur la Muraille: un must

Nous savourons nos sandwichs à l’ombre de la tour de garde n°18 avant d’attaquer le plus dur de cette randonnée extraordinaire. Les tours de garde se succèdent, il y en a bien plus d’une vingtaine sur ce site bien restauré et au-delà. Martin et moi sommes allés presque jusqu’à la tour 23 en franchissant le mur indiquant la fin du site aménagé. Robin nous a sagement attendus au sommet du site et de la tour 20, nous allégeant du sac à dos pour nous permettre de monter plus facilement. Nous rejoignons fièrement Sophy qui nous attend à la tour n°19, occupée à discuter avec un couple d’américains.

Nous redescendons vers 14h30 pour refaire le plein d’eau. Les glaces attendront, elles sont horriblement chères. Après 40 bonnes minutes d’attente à l’ombre, nous reprenons le bus H23 pour 3 CNY, le retour est moins cher que l’aller 😉

15:50, nous descendons du bus à l’arrêt Huairou Beida Street et avons à peine le temps de traverser la route pour nous jeter dans le bus 916 en direction de Pékin. Sans discuter, je jette 40 CNY dans la caisse pour payer notre passage et nous atteignons le centre de la capitale vers 17h00. C’est tout de même bien fatigués que nous rejoignons notre guesthouse aux environs de 17h30. Nous avons payé 118 CNY par personne (15€) pour les trajets et le repas (hors boissons et téléphérique).

On a marché sur la Muraille

Au final, cette journée fut à la hauteur de nos rêves. Toute la famille a adoré se promener sur la Grande Muraille. Les enfants ont joué aux archers une bonne partie de la journée et l’affluence très faible de ce jeudi ensoleillé leur a permis de courir autant qu’ils le pouvaient, sans risque de se faire renverser par un scooter électrique ! Ce pique-nique familial restera longtemps gravé dans nos mémoires et notre randonnée le long de ces murs mythiques un des plus beaux souvenirs de ce voyage. Quelle journée !

 

2 Replies to “Mutianyu – Notre pique-nique sur la Grande Muraille”

  1. GinetteGinette

    Quelle journée, oui ! et quel article ! Je ne me lasse pas de le lire … Beaucoup de renseignements sur cette Grande Muraille, son histoire, sa longueur… Et, surtout, il s’en dégage le bonheur que vous avez eu à la visiter ! Heureuse pour vous !
    Et merci pour ces superbes photos qui nous font vivre également cette merveilleuse journée !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *