Xi’an, l’auberge des 7 sages et l’armée des soldats de terre cuite

Pour notre quatrième étape en Chine nous avons choisi de nous arrêter à nouveau dans une ancienne capitale de l’Empire du milieu: la ville de Xi’an. Cette préfecture de la province de Shaanxi actuelle est notamment connue pour ses remparts très bien conservés et pour le mausolée de l’empereur Qin et son armée enterrée, composée de 8000 guerriers et chevaux en terre cuite depuis plus de 2000 ans. C’est également là que se trouve l’auberge des 7 sages, seule auberge asiatique classée dans le top 10 des auberges les plus pittoresques du monde.

Xi’an

Une importante communauté musulmane est installée à Xi’an depuis le Moyen-Age, suite à l’arrivée de commerçants arabes et perses venus par la Route de la Soie.

Nous avons adoré nous perdre dans les ruelles du quartier commerçant musulman à proximité de la Tour du Tambour et retrouver ensuite l’artère principale pour profiter des innombrables stands de brochettes, gâteaux ou autres sucreries proposées dans la rue à la dégustation des touristes.

Cette agglomération de plus de huit millions d’habitants fait partie des dix plus grandes villes de Chine. Située à l’extrémité orientale de la Route de la Soie depuis le troisième siècle avant notre ère, c’est une ville au très riche passé historique qui a été capitale de trois dynasties d’empereurs chinois. Connue sous le nom de Chang’an durant la dynastie des Tang (618 à 907), la ville comptait alors deux millions d’habitants, soit dix fois plus que Cordoue ou Constantinople à la même époque; c’était probablement la plus grande ville du monde. Dans la ville elle-même, plusieurs bâtiments très bien conservés datent de la même période: la grande pagode de l’oie sauvage, la petite pagode de l’oie sauvage, ou la grande mosquée.

Plus proches de nous, les remparts, la tour du tambour et la tour de la cloche datent de la dynastie Ming (1368-1644). Tous ses monuments ont été restaurés et les remparts font le tour complet de la vieille ville sur plus de treize kilomètres de long au total.

L’auberge des 7 sages

Nous avons séjourné à l’auberge des sept sages. Située dans la vieille ville de Xi’an dans un bâtiment début XXème, l’auberge a notamment accueilli entre 1934 et 1936 les partisans du PCC et fut un point de ralliement durant la Longue Marche. Aujourd’hui reconvertie en musée pour sa plus grande partie, c’est une auberge de jeunesse agréable et très bien tenue depuis 17 ans.

Outre les services hôteliers, l’auberge dispose d’un très bon restaurant (un peu cher pour notre budget), d’un bar et d’un patio très agréable. Les enfants et les adultes ont joué au ping-pong, au billard et aux échecs chinois avec un plaisir non dissimulé. La majorité du personnel parle anglais et nous avons payé 1108 CNY (147€) pour quatre nuits en chambre quadruple (duplex). Imbattable pour le rapport qualité/prix.

L’armée des soldats de terre cuite

Situé à une trentaine de kilomètres à l’Est de Xi’an se trouve le mausolée de l’empereur Qin Shi Huang qui unifia la Chine pour la première fois entre 230 et 220 av. J.C. en conquérant tous les royaumes voisins. Il standardisa l’écriture, la langue et la monnaie et l’histoire chinoise le voit comme le père de la Grande Muraille puisqu’il fit relier différents tronçons existants de la muraille qui protégeait le nord de l’empire des invasions mongoles. Tyran cruel et autoritaire à l’ambition démesurée, il fit construire son mausolée de son vivant.

En 1974, alors qu’ils creusaient un puits, des paysans ont découvert des fosses contenant des soldats de terre cuite. Les archéologues qui fouillèrent le site par la suite ont estimé que les trois fosses découvertes contiennent plus de 8000 soldats, 130 chars tirés par 520 chevaux ainsi que 150 cavaliers. Cette armée de terre cuite n’est qu’un des éléments de l’immense nécropole bâtie pour la gloire de Quin Shi Huang. Cet immense chantier estimé à 98 km² mobilisa plus de 700 000 ouvriers lors de sa construction.

Le tombeau en lui même fait plus d’un demi hectare et n’a jamais été fouillé en attendant de maitriser les technologies nécessaires à la bonne conservation de ce qui se trouve à l’intérieur. Selon des écrits postérieurs, le premier empereur de Chine a été enterré avec des palais et des tours, des fonctionnaires, des objets précieux et autre merveilles, notamment une carte de l’empire recréée avec des pierres précieuses et des rivières de mercure. Les soldats de l’armée de terre cuite sont situés à près de 1,5 km à l’est du mausolée. Les soldats sont rangés en ordre de bataille, comme pour protéger le tombeau.

Transports

Nous sommes arrivés à la gare de Xi’an Nord par le train à grande vitesse en provenance de Luoyang et nous avons rejoint notre auberge située légèrement au Nord du centre-ville en métro pour 4 CNY par personne (env. 0,50€). Les enfants de moins d’1,30m ne paient pas. Il y a six lignes de métro à Xi’an et une seconde gare, située juste au Nord-Nord-Est de la vieille ville pour les liaisons ferroviaires traditionnelles. De très nombreux bus sillonnent la ville et toute l’agglomération.

Nous avons rejoint le site de l’armée des soldats de terre cuite en bus local, sans utiliser les nombreux bus touristiques proposés par tous les hôtels et agences de voyage. C’est très simple et beaucoup moins cher. Il suffit de se rendre devant la gare de Xi’an et de chercher le départ du bus n°306. C’est fléché dès la sortie de la gare pour les touristes chinois et 306 en chinois, ça s’écrit 306 😉 Attention aux rabatteurs qui tentent de vous sortir de la file d’attente pour vous faire monter dans des bus pour touristes vert ou bleu bien plus chers. Le bus régulier (n°306) est gris et blanc, et il est très simple à utiliser. Une fois à l’intérieur, il suffit de régler 7 CNY (1€) par personne au préposé aux billets et de descendre au terminus, sur le parking du site de découverte de l’armée de terre cuite, 50 minutes plus tard.

Pour quitter Xi’an, nous avons pris la navette pour l’aéroport (plusieurs départs dans la ville, renseignez-vous dans votre hôtel). Elle effectue les 50 kilomètres pour rejoindre l’aéroport en moins d’une heure pour 25 CNY (3,30€) par personne en prenant grand soin de vos bagages en soute (remise d’un ticket à ne pas perdre et à redonner au chauffeur pour récupérer son bagage).

 

Pour résumer, nous avons beaucoup apprécié notre séjour à Xi’an. Les sites historiques sont très nombreux et très bien restaurés. Les visites sont simples à réaliser et les touristes sont les bienvenus, même si, comme souvent en dehors de Shanghai, peu de chinois parlent anglais. Toutefois, la jeune génération prend la relève et j’ai longuement discuté avec une jeune fille de 12 ans qui a aidé son père à m’imprimer les documents nécessaires pour notre demande de visas chinois. Nous avons trouvé facilement de nombreux restaurants, mais très peu servent du riz. Ici, la spécialité, ce sont les pâtes et les sandwichs au porc mijoté et haché menu, crâneusement appelés « chinese burgers »: un délice pour 5-6 CNY (0,80€).

Nous avons aussi retrouvé nos amis rencontrés à Tadlo au Laos et nous avons passées de nouveau, de très belles heures tous ensemble. L’auberge des sept sages, citée dans tous les guides, est à la hauteur de sa renommée et toute la famille l’a bien appréciée. Nous retenons et nous conseillons tout particulièrement la promenade en soirée depuis la porte Sud de la muraille jusqu’à la tour de la cloche en passant par Bar Street, le quartier musulman et la tour du tambour. Deux heures dans une ville très animée, des sons, des couleurs, des odeurs et des goûts inoubliables.

One Reply to “Xi’an, l’auberge des 7 sages et l’armée des soldats de terre cuite”

  1. GinetteGinette

    Agréable leçon d’histoire, de géographie, de tourisme, de gastronomie… Tout y est, sans compter toutes ces belles photos, qui nous donnent l’impression d’être avec vous…
    Merci, merci !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *